Umix.fr » Documentation » Simulation chômage : où faire cette simulation ?

Simulation chômage : où faire cette simulation ?

L’allocation chômage est accordée sous certaines conditions à un demandeur d’emploi qui a perdu son travail de façon involontaire. S’il est possible de connaître les règles de calcul appliquées pour la déterminer, rien ne remplace une simulation faite avec l’aide du Pôle Emploi.

Quelles sont les conditions pour toucher l’allocation chômage ?

Ce n’est pas toute personne qui s’est retrouvée au chômage qui peut prétendre à l’allocation chômage, puisqu’il faut remplir les conditions suivantes :

  • Avoir perdu son travail de façon involontaire. Ainsi, une personne qui a perdu son travail suite à une démission ou à une faute lourde ne peut pas bénéficier de l’allocation chômage. En revanche, perdre son travail suite à une rupture conventionnelle de CDI, un licenciement économique ou pour faute simple, une révocation ou une démission légitime donne droit à l’allocation chômage.
  • Avoir travaillé un minimum d’heures au cours des 28 des 36 derniers mois selon son âge.
  • Ne pas avoir atteint l’âge du départ à la retraite ou rempli les conditions de départ à la retraite en termes de nombre de trimestres cotisés.
  • Avoir les capacités physiques requises pour pouvoir travailler.
  • S’être inscrit sur la liste des demandeurs d’emploi du Pôle Emploi le plus tôt possible après avoir perdu son travail et prouver qu’il y a bien recherche active de travail.

Où faire une simulation de l’allocation chômage ?

Avant de faire une simulation en ligne, il est bon de rappeler comment se fait le calcul de l’allocation chômage. Tout d’abord, tout ce qu’a pu percevoir un salarié comme rémunérations et primes au cours des 12 mois qui précèdent sa perte d’emploi est comptabilisé. Ce total est par la suite divisé par le nombre de jours travaillés durant la même période considérée. Le nombre de jours travaillés par semaine ne peut excéder 5. Le résultat ainsi obtenu est appelé salaire journalier de référence, abrégé en SJR.

Une fois le SJR obtenu, la formule qui donne le résultat le plus élevé entre les deux suivantes est utilisée pour le calcul de l’allocation journalière :

  • 40,4% du SJR + 11,92 euros.
  • 57 % du SJR.

Quoi qu’il en soit, l’allocation chômage journalière ne pourra descendre en-dessous de 29,06 euros, et ce même si le résultat obtenu est inférieur à ce seuil.

Bien que ces formules puissent grandement vous aider à déterminer le montant de l’allocation chômage, il est préférable de se diriger vers le site officiel du Pôle Emploi pour davantage de fiabilité. Il vous sera demandé d’introduire un ensemble d’informations y compris l’indemnité de licenciement ou de rupture conventionnelle et l’indemnité congés payés. Ces dernières vont impacter la date à laquelle vous pourrez toucher votre allocation à travers des différés d’indemnisation.

Hop, d'autres par ici :